• Le plus aventureux est le Pipit farlouse. Quand il se fait chasser près de l'entrée par le Rouge-gorge, je le vois traverser à petits sauts pressés la dalle bétonnée devant la porte d'entrée et je sais que je ne vais pas tarder à le voir sous mon écran. La tête haute entre deux séances de picorage, il me regarde "droit dans les yeux", d'un air de dire "Je suis un brave, je n'ai pas peur de toi !".

    Mes petits voisins d'en bas - 5/51

    Mes petits voisins d'en bas - 5/52

    Mes petits voisins d'en bas - 5/53

    Mes petits voisins d'en bas - 5/54

    Mes petits voisins d'en bas - 5/55

    Mes petits voisins d'en bas - 5/56

    Mes petits voisins d'en bas - 5/57

    Mes petits voisins d'en bas - 5/58

    Mes petits voisins d'en bas - 5/59

    Je te laisse, petit Pipit, il faut quand même que je travaille. Je ne suis pas payée à te regarder, aussi plaisant cela soit-il. J'imagine que tu vas bientôt t'en aller vers d'autres contrées. Peut-être à l'année prochaine !

     

     


    13 commentaires