• Non loin du moulin fortifié de Bagas (voir articles précédents) se trouve le moulin de Loubens. Connu par les textes depuis 1107 et construit lui aussi sur le Dropt, il n'avait pas, à l'origine, sa configuration actuelle. En 1613, il appartient à la famille de Louppes, seigneur de Loubens, et se situe sur la rive droite du Dropt. En 1765, le seigneur de Loubens fait construire un second moulin sur la rive gauche, destiné au foulonnage du lin et du chanvre. Acheté en 1824 par un fermier issu d'une famille bourgeoise établie dans le commerce du grain, le foulon est remplacé en 1827 par une paire de meules et le moulin ne produit plus que de la farine. En 1865, les deux rives sont reliées par un pont à trois arches, et le moulin de la rive droite est réhaussé pour servir de minoterie. L'exportation de la farine vers Bordeaux est facilitée par la construction d'écluses, entre 1840 et 1845, à hauteur de chacun des moulins du Dropt depuis Eymet, village voisin situé en Dordogne. Le moulin cesse de fonctionner en 1929. Il est classé Monument Historique en mars 2000. Plus de renseignements ICI.

    Le moulin de Loubens1

    Le moulin de Loubens2

    Le moulin de Loubens3

    Le moulin de Loubens4

    Le moulin de Loubens5

    Le moulin de Loubens6

    Le moulin de Loubens7

    Le moulin de Loubens8

    Le moulin de Loubens9

    Le moulin de Loubens10

    Le moulin de Loubens11


    18 commentaires