• Nous passons devant l'île Nouvelle.

    Estuaire de la Gironde1

    Au loin, derrière nous, les fortifications de la citadelle de Blaye ...

    Estuaire de la Gironde2

    ... et devant nous, sur l'autre rive, le fort Médoc, devant lequel nous passerons un peu plus tard.

    Fort Médoc3

    Nous croisons la route d'un crevettier, filets dans l'eau. Ce petit chalutier sert pour la pêche à la pibale, ou civelle, qui est l'alevin de l'anguille, et à la crevette. Il est également appelé bateau "libellule" à cause de sa ressemblance avec ce joli insecte lorsqu'il relève ses filets, les chaluts, simultanément de chaque côté.

    Crevettier4

    Nous longeons des carrelets, cabanes de pêche en bois construites sur un ponton sur pilotis. Leur nom vient du filet horizontal tendu sur une armature plane et descendu au moyen d'un treuil, utilisé pour la pêche sur berge. On en trouve beaucoup tout le long de l'estuaire de la Gironde et de la Charente, sur les rives de la Garonne, sur les côtes de la Charente Maritime ainsi que sur les côtes de la Vendée jusqu'à l'embouchure de la Loire.

    Carrelet5

    Carrelet6

    Estuaire de la Gironde7

    Les côteaux de vignes du Blayais qui donnent son nom à l'Appellation d'Origine Contrôlée "côte de Blaye".

    Côtes de Blaye8

    Côtes de Blaye9


    22 commentaires