• Le quartier Saint Michel est le quartier le plus vivant et le plus coloré de Bordeaux, et il l'est depuis plusieurs siècles avec son marché, ses boutiques très hétéroclites, son animation populaire pittoresque. Badauds, matelots de tous pays descendus des bateaux qui accostaient non loin pour débarquer leurs cargaisons, marchandes des quatre saisons avec leur langage très vert, artisans, bourgeois se côtoyaient, on buvait ensemble, on chantait, on jouait aux cartes ... C'est un quartier pauvre qui a longtemps été le quartier des exclus et des immigrés mais qui est actuellement en cours de rénovation et de réhabilitation. Il est bâti autour de la tour et de la basilique Saint Michel, dédiés à l'archange.

    La tour est le bâtiment historique le plus haut de Bordeaux avec sa flèche qui culmine à 114 mètres. Un escalier permet de monter à 50 mètres et l'on a une vue complète de la ville. Elle fut construite entre 1472 et 1492 dans un style gothique flamboyant. Plusieurs fois touchée par la foudre, elle restera tronquée longtemps, faute de moyens pour la reconstruire. Les travaux se feront entre 1860 et 1869 par l'architecte du Sacré-Cœur de Paris. Classée aux Monuments Historiques et au Patrimoine Mondial de l'Unesco, elle est la deuxième de France par sa hauteur. Elle est, tout comme la tour Pey-Berland pour la cathédrale Saint André, le clocher indépendant de la basilique Saint Michel. Dans sa crypte, lors de travaux de terrassement de l'ancien cimetière paroissial en 1791, on trouve plusieurs dizaines de corps conservés par le sol argileux. Ils sont exhumés et exposés en cercle, attirant les curieux et suscitant pendant longtemps de nombreuses légendes. La crypte est fermée en 1979 et les momies de nouveau inhumées au cimetière de la Chartreuse.

    DSCN23131

    DSCN23142

    DSCN23153

    DSCN23164

    DSCN23175

    DSCN23186

    DSCN23197

    DSCN23958


    14 commentaires